CAP (ou Guillaumette)

 

Historique

Suite à la création des nouvelles paroisses des besoins en soutien sont apparus .
En 1937 aucune communauté religieuse ne peut assurer ce service de proximité .
C'est pourquoi monseigneur Sembel fonde l'association diocésaine des CAP (Catéchistes Auxiliaires des Paroisses ) le 4 Novembre 1937 (grâce au Père André Boyer).
Les CAP ont consacrée leur vie au Christ dans le service de l'église diocésaine :
- par la Catéchèse et la Liturgie
- par l'animation chrétienne des enfants et des jeunes
- par les soins aux malades"

Elles forment des petites fraternités de 3 ou 4 soeurs dans les maisons paroissiales :

Dans les années 1965 à 1970 elles ont été jusqu'à 27

Elles ont été aussi appelées Guillaumettes ( de Guillaume prénom de MgrSembel)

Sacré Coeur

La première CAP est mademoiselle Antoinette Curie .C'est elle qui va diriger.
Elle arrive sur la paroisse en 1937.
La même année arrive une infirmière diplômée.
Mlle Curie s'occupe de la gymnastique des filles et aussi du patronage, toujours des filles.

Les Cap s'occupe aussi de la colonie pour fille "la Kasbah" (photos ci contre)


Quand le père Tattevin s'installe au presbytère , il laisse la place aux CAP. .
Elles ont un dispensaire (situé rue La Fontaine (à la place de la cafétéria du CUCDB).Ce dispensaire fermera dans les années 1980. Comme infirmière il y a notamment Madeleine Carrey.
En 1967 mademoiselle Curie n'est pas réélue comme responsable. (ce qui était normal car son mandat, selon les statuts des CAP, était de 3 ans renouvelable 2 fois.)

Aujourd'hui

Aujourd'hui cette association ne recrute plus et leurs missions ont changées .
Elle est devenue Communauté Action et Partage.

Le 16 décembre 2010 les deux dernières CAP habitant la quartier (soeur Madeleine Carrey et soeur soeur Marie Renée Dubart) du Sacré Coeur quittent la paroisse.

Spiritualité :

Anecdotes:


Ces dernières sont aussi appelées Guillaumettes (du nom de Monseigneur Guillaume Sembel )
Les postulantes étaient surnommées les « chaussettes »
Mademoiselle Antoinette Curie avait une juwaquatre et c’était la seule femme du quartier qui conduisait.
(la juwaquatre a été fabriqué de 1937 à 1960)

(ci contre une juwaquatre (photo wikipédia))

 

Merci à Mlle Carrey et à Mlle Dubard pour leur aide.

Si vous avez d'autres renseignements les concernant , n'hésitez pas à me les transmettre. D'avance merci.

Retour page précédente        Retour accueil