Chanoine Félix Kir

 

Vie

Félix Adrien Kir naît le 22 janvier 1876 à Alise sainte Reine (21). Il est baptisé le 3 février.Il est issu d'une famille modeste catholique.

Il est bon en classe et aurait pu être instituteur ou avocat ou médecin, mais il choisit la prêtrise.
Le 7 octobre 1891 il entre au petit séminaire St Bernard à Plombières (château des Évêques) .
Il fait son service militaire de 1895 à 1896 au 27 ième RI.
1896 est l'année où il rentre au grand séminaire (il y a à l'époque 150 séminaristes).
Il est ordonné prêtre le 20 Juin 1901pPar Mgr Albert Léon Marie Le Nordez.

Il commence comme vicaire à Auxonne. En juillet 1903 il part 10 mois à Dree comme curé.
Puis il devient vicaire à Notre Dame. C'est à cette époque qu'a lieu l' inventaires des églises (houleuse en ce qui concerne Notre Dame).
En 1910 il devient curé de Bèze. Il veux être appeler : M.Kir..Il participe très activement à la vie du village.
Il est mobilisé pendant la guerre (comme infirmier)
Il quitte Bèze en septembre 1924 pour Nolay.
En 1928 Monseigneur Petit de Julleville   le nomme directeur des "oeuvres des hommes du diocèse" (le but est de faire des hommes des bons catholiques). C'est là qu'il développe son sens politique.
Il est nommé chanoine honoraire en 19331.
En 1936 il voudrait bien il voudrait bien se présenter comme maire, mais Mgr Petit de Juleville le lui interdit.

Ce dernier ayant été remplacé par Mgr Sembel et le maire socialiste Jardillier ayant déserté la mairie il n'y a plus d'obstacle pour le chanoine.
Fin juin 1940 Paul Bur aidé du chanoine Kir forme une municipalité provisoire (suite à un arrêté préfectoral).
Durant la guerre il sera arrêté plusieurs fois, subira un attentat et finira par s'exiler à malry (haute Marne).Il rentre à Dijon le 11 septembre 1940 au matin , jour de la libération.
Il est nommé secrétaire permanent du CDL (Comité Départemental de Libération) et entre à la municipalité.
Puis il est élu  en mai 1945 et devient maire de Dijon et député de la Côte d'Or le 21 octobre 1945 (à 70 ans).
Après la guerre il défend ,avec M.Couhier, M.Boutaric
Il restera député jusqu'en 1967 et maire jusqu'à sa mort (à 92 ans)

Il meurt le 25 avril 1968 à Dijon et est inhumé à Alise ste Reine .

Oeuvres

Contre vent et marée il fait creuser un lac sur l'Ouche. (ci dessus le lac avec le mémorial du chanoine Kir ;cliquer dessus pour avoir un agrandissement)
Celui ci est inauguré  le 20 juin 1964 .
La légende veut qu'il ait conçu ce projet lorsqu'il était à Plombières au petit séminaire.

Il prend l'habitude d'offrir à ses invités du blanc cas (blanc cassis) qui pris rapidement son nom : le Kir (1/3 de crème de cassis de Dijon à 20 ° avec 2/3 de Bourgogne Aligoté)

Anecdotes

A un député communiste qui niait l'existence de Dieu, car il ne l'avait jamais vu, il aurait répondu : « Et mon c.., tu ne l'as pas vu, et pourtant il existe ! »

Le chanoine Kir aimait bien les jours de marché faire la circulation au rond point du Miroir (angle rue des Godrans et rue de la liberté).
A cette époque la rue de la Liberté était ouverte dans les deux sens aux automobiles.
L'embouteillage en résultant allait de la place Darcy à la place de la libération

Pendant son mandat monseigneur Sembel brûle publiquement le père Noël.(lire l'anecdote )

Si vous avez d'autres renseignements le concernant , n'hésitez pas à me les transmettre. D'avance merci.

 

Retour page précédente        Retour accueil