Léproserie

Vers le XII ième siècle une léproserie (maladrerie) est construite en dehors de Dijon (voir plan de Dijon au XV ième siècle à droite).C'est pour cette raison que le quartier s' appelle Maladière.
Dans les années 1970, pendant la construction de la gendarmerie, des squelettes ont été retrouvés, provenant du cimetière de la léproserie.

Sur le plan à droite, qui date de 1874, le nom de la maladière existe toujours, mais c'est devenu une métairie. Elle est encore hors les murs.
Les hospices de Dijon possédaient pratiquement tous les terrains situés entre l'avenue du Drapeau et la voie ferrée.
Une partie des terrains est louée aux militaires comme terrains d'entrainement . Ceux ci servent aussi pour les casernes et le parc à fourrages.
Ensuite la ville y construira le quartier de la Maladière et y installera ses services (service de la voirie par exemple en 1928).
L'usine Pavita (Charcuterie) et le garage des PTT s'y trouvaient également.
En 1935 la ville de Dijon devient propriétaire des restes de l'église St Lazarre.

Eglise St Lazarre

En face d' une croixcroix leproserie (toute simple et probablement récente) vous trouverez les restes de cette église au 14 rue Aristide Briand.

L'église st Lazarre date du XII ième siècle.
Sa nef est détruite au XVIII ième siècle.
Les restes  du choeur et du transept forment aujourd'hui la chapellechapelle Jean le Théologien. Celle ci est utilisée pour le culte Orthodoxe (depuis décembre 1977).
La cloche provient de la tour St Nicolas (reste de l'ancienne église St Nicolas située près de la rue Jean Jacques Rousseau).


Si vous avez d'autres renseignements , n'hésitez pas à me les transmettre. D'avance merci.

Retour page précédente        Retour accueil