Usine Petolat Père & fils

Historique :

L'usine Boilot-Pétolata est créée en 1884 (avenue de Stalingrad) par Alfred Petolat (1849-1916)
En 1914 elle a un catalogue (Pétolat-Dijon S.A. - Matériel pour entrepreneurs et industriels - Matériel pour chemin de fer et tramways - Catalogue de présentation - Imprimerie Jobard - Dijon - Année 1914. )

Il y a 2 sites :

Production

 

Pendant la première guerre mondiale elle fabrique du matériel de combat (par exemple des obus
En 1927 il y avait 435 ouvriers route de Langres (Si Dijon m'était conté (Guy Renaud) p33
Pour savoir ce que cette usine construisait vers 1930 : il suffit de lire la publicité .(cicontre à droite)
Les : locomotives étaient fabriquéex uniquement pour les voies étroites (50,60 et 70 cm).
Les : wagons pouvaient être conçus pour toutes les voies.Elle construit du matériel pour le tramway de Dijon (TED: compagnie des Tramways Electriques de Dijon )
En 1933,1934 et 1947 les TED commandent 3 motrices type "c" :
   8,63 m de long, 2 m de large, poids 10 tonnes avec 18 places assises et 22 debout.
Cette usine livre aussi l'ossature de 5 remorques fermées :
   7,93 m de long, 2 m de large, poids 5,2 tonnes avec 20 places assises et 20 debout
En 1937 elle fabrique, toujours pour les TED 3 remorques (2 ième série) :
   9,07 m de long, 2 m de large, poids 5,8 tonnes avec 26 places assises et 20 deboutPar la suite elle s'est tournée vers les engins de levage, puis a été rachetée par la société Manubat (en 1968  : 305 employés)

Pendant la première guerre mondiale elle fabrique 500 wagons par an.
Elle travaille surtout pour les carières et les mines


Aujourd'hui ce qu'il reste :

Locos + wagons

Pour voir du matériel sorti des usines Petolat il suffif d'aller à Is sur Tille au train touristique des Lavières (voir page sur ce sujet).

 le Musée Provençal Des Transports Urbains Et Régionnaux posséde un locotracteur de 1928 à essence et plusieurs Baladeuses Pétolat à 4 Places, dont une "Présidentielle". Ce musée est situé en gare de La Barque-Fuveau, sur la ligne de Gardanne à Carnoules par Brignoles.

L'Association de Soutien au Chemin de Fer du Vivarais posséde un locotracteur (1930) PE-5 (2 essieux transmission à chaine) (train le Mastrou à Tournon (ligne Tounon Lamastre) dans l'Ardèche). En 2010 cette association ne fonctionnait plus.
C'est un type type 020 (deux essieux) (poids de 7 tonnes, longueur de 4,45 m). Il fonctionne avec un moteur à essence Daimler de 12 cv.
Ce locotracteur a été commandé en 1929 pour les forges de Gueugnon.(71) par les chemins de fer départementaux de Saone et Loire.En 1954 le chemin de fer du vivarais le rachète et le garde jusqu'à la fermeture de la ligne en 1968. Depuis il appartient à une association de bénavoles.

Un locotracteur de chantier Pétolat (1933) se trouve à Grez sur Loings entre Nemour et Fontainebleau au Tacot des lacs .

On peut voir des wagon Petolat au Chemin Fer de la baie de Somme à Saint Valery (wagon plat M 305, wagon tombereau fabriqués en 1905 wikipédia).

Voies

Dans la citadelle de Verdun (dans l'écoute 1), il reste au moins une plaque tournante (de 1912) pour voie de 60 cm

Cylindre compacteur de voirie (rouleau compresseur)

En 2014 aux services techniques de la ville de Beaune se trouveun cylindre compacteur de voirie
cliquer pour voir aussi les autres photos en taille plus grande

 

--------

Si vous avez d'autres renseignements concernant les usines Petolat ou le matériel encore en service , n'hésitez pas à me les transmettre. D'avance merci.

Retour page précédente        Retour accueil