Père Jean Marie Rolland

Vie

Il est né le dimanche 16 janvier 1927 à Paris.
Après la mort de son père il vient à Dijon chez son oncle Marcel Colas ( frère de sa mère ) .
Grâce à Joseph Samson (maître de chapelle à la cathédrale 1930-1957) il découvre le chant choral. Ce musicien le marqua énormément.
En 1937 il entre au petit séminaire de Flavigny sur Ozerain (comme le père Nurdin).et intégré ensuite le grand séminaire de Dijon (étude philosophie et théologie). C'est alors qu'il suit les cours de Joseph Samson
Il est ordonné prêtre en 1951 par monseigneur Sembel (en même temps que le père Louet, père Darcys etc..).
Il commence à Etalante et à Bligny sur Ouche.
Puis il est professeur de français, de latin et d'éducation musicale au petit séminaire de Flavigny et ensuite de Dijon
Il est responsable de la maîtrise de Dijon pendant 20 ans de 1972 à 1992.
Avec d'anciens maitrisiens, c'est à cette époque qu'il crée l'ensemble "Exulta divio"
Pendant sa direction la chorale évolue : mixité (1977), agrément du ministère des affaires culturelles (1978) et création de l'association du Coeur de la maîtrise (1979)
Ensuite il est nommé au Sacré coeur de Dijon. Il y restera de 1992 à 2003.
Puis il part à l'église Elisabeth de la Trinité de Dijon (Fontaine d’Ouche).
Il décède le 19 juillet 2010.La célébration de ses funérailles a lieu le 23 juillet 2010 à la la cathédrale st Bénigne de Dijon (feuille de chants)

Titres

Il a été nommé

  • Responsable diocésain de la musique sacrée
  • Chevalier des Arts et Lettres (en 1984)
  • Officier des Arts et des Lettres par Jean-Philippe Lecat (le 9 Octobre 1998)
  • Chanoine Titulaire de la Cathédrale St Bénigne en 2006.



ruban de chevalier

ruban d'officier

Oeuvres

Plusieurs CD ont été enregistrés sous sa direction: (liste non exhaustive)

Personnage

Il faisait très attention aux autres:
Il avait toujours le sourire et un mot gentil.
Il savait écouter et ses remarques étaient présentées comme des conseils.
Il s'est dévoué pour les plus pauvres. Au Sacré Coeur il a soutenu très activement l'association St Vincent de Paul qui venait aider les plus démunis.
Il allait souvent rendre visite aux malades.

Il était très modeste.
Par exemple il n'a jamais porté son ruban d'officier et lorsqu il a reçu la croix d’officier des Arts et des Lettres.en 1998 la majorité des paroissiens du Sacré Coeur n'en n'ont rien su, alors qu'il était leur vicaire.

Il avait une très très grande culture musicale.

"Enfin ses retards et ses oublis quasi légendaires conservaient à son personnage une allure de Pierrot sympathique". ( Père André Nurdin ,homélie des funérailles )

Anecdotes

En 1986, Il a dirigé la maîtrise, à la messe de minuit célébrée par le pape Jean-Paul II.

En 1995 la sortie des enfants de choeur à lieu à Nigloland. Le père Rolland fait bien sûr partie du voyage. Il participe à toutes les attractions toujours avec calme. Il a trouvé cependant que l'attraction de la Suisse ( montagnes russes) secouait beaucoup. ce qui ne l'a pas empêché de la faire deux fois

Le 23 août 1997 il est responsable du bus d'adultes qui part de Dijon le samedi soir à 23 h 30 pour assister le lendemain matin à l'hippodrome de longchamp à la messe célébrée par Jean Paul II, messe qui clos les JMJ de Paris.La journée fut harassante avec un soleil de plomb. Il a fallu aller du nord de Paris au Sud (château de Vincennes) pour reprendre notre bus, à pied, en métro et en bus. Arrivé dans le bus en fin d'après midi , il a fait prier les participants, alors que ceux ci ne pensaient qu'à une seule chose : dormir.

-------------------

Merci à son neveu Erick pour l'aide qu'il m'a apportée .

Si vous avez d'autres renseignements le concernant , n'hésitez pas à me les transmettre. D'avance merci.

 

Retour page précédente        Retour accueil